Posted in prompts

le Slutshaming

C’est quoi le slutshaming?

Slut : anglicisme pour le mot pute, salope

Shaming : humiliation

En somme slut shaming litteralement ne veut rien dire d’autre qu’humiliation des salopes. C’est un terme introduits par les féministes canadiennes et américaines (Wikipédia). L’origine ou la date de naissance est inconnue pourtant c’est un phénomène qui prends de l’ampleur.

Avant de mettre le pied dans le plat revenons sur le terme salope

  • Se dit d’une femme qui se conduit d’une manière méprisable
  • Femme de mauvaise vie, dévergondée débauchée

Le slutshaming est alors “un ensemble d’attitudes individuelles ou collectives, agressives envers les femmes dont le comportement sexuel serait jugé « hors-norme ». Le slut-shaming consiste donc à stigmatiser, culpabiliser ou disqualifier toute femme dont l’attitude ou l’aspect physique seraient jugés provocants ou trop ouvertement sexuels, qui cherche à se faire avorter, ou qui a été violée”

Sous la coupe slut-shaming agissent pour la plupart des féministes qui luttent pour préserver la “dignité” de la femme et qui considèrent le sexe comme étant une pratique dégradante pour les femmes.

« Être femme c’est être mère,

Être mère c’est éduquer montrer l’exemple et taire son ressenti.

Être une femme c’est être une épouse,

Une femme ça ne se pavane pas nue 80% du corps à découvert

Etre femme c’est prendre tout sur soi, regarder les hommes agir librement

Et rester interdite quand à ses envies profondes »

Parler, agir comme une « salope » du moins être consciente/ouverte àpropos de sa sexualité devient donc un appel au slutshaming.

Porter des mini (jupes culottes robes),

Plus loin encore même le port de certaines chaussures dites “fuck me shoes” peuvent pousser ces défenderesses de la cause féminine a vous traiter de tous les noms d’oiseaux.

« L’implication est que si une femme a des relations sexuelles, d’une manière que la société traditionnelle refuse, elle doit se sentir coupable et inférieure» (Alon Levy , Slut Shaming) »

Beaucoup trouvent que cette idée de slutshaming n’a pas lieu d’être, car c’est aussi encourager les criminels sexuels à perpétuer leur crime en ayant comme excuse « elle aurait dû mieux s’habiller » quand on sait que même étant couverte de la tête aux pieds, les femmes restent toujours victimes de viols et agressions sexuelles.

Le but du slut shaming certes noble de par la pensée mais c’est toute autre sur le terrain, c’est une entrave a la liberté intrinsèque de l’être. Avoir la liberté de porter ce que bon nous semble ou d’agir commeon le souhaite.

Le Slutshaming est juste une autre pratique d’intimidation et de Bullying parmi tant d’autres

Ne sommes-nous donc plus libres de nous habiller comme bon nous semble ?

Mais encore doit-on vraiment s’habiller sans vraiment se couvrir ?

Si le Slut shaming reste dégradant, il n’en demeure pas moins vrai que certaines femmes devraient mieux s’habiller. Quand à ce qui concerne la liberté, dites-vous bien que la vôtre s’arrête là où celle de l’autre commence. Elles devraient aussi mieux se traiter moins de mauvais traitements entre car cela donne l’impression aux autres que c’est normal d’apeller une fille “pute”, “salope” et on en passe.

Mesdames être belle n’implique pas de se dénuder au contraire on peut très bien être belle dans un kaba*

Chers messieurs arrêtez de prendre cette phrase comme piètre excuse « elle elle aurait dû mieux s’habiller » comme excuse.

La femme n’est pas un objet, personne d’ailleurs n’est un objet sexuel. Tout être humain, la femme en particulier a droit au respect nonobstant sa maniere d’être,comment elle s’habille.

Messieurs vous êtes-vous déjà fait huer dessus parce que vous marchiez en culotte, le torse nu ?

Vous a t-on déjà agressé sexuellement pour les même raisons?

**kaba ngondo: longue robe en pagne originellement porté par les femmes du littoral Cameroun

Advertisements