Posted in prompts

life and love

don’t be afraid to love

love with all your heartimages (5)

and cherish those who love you

don’t count on him/her because he/she is what he/she is

 what you expect ist not almost what you habe at the end.

think twice before doing whatever you like .

know that the decisions of today will always have an impact on your future life.

love :

Those who loves you

Those who hate you

Those who envy you!!!!

Be kind to the people you meet.

Do things as your heart tells you and somethimes you will not be  disappointed!!

Posted in prompts

les souffles des ancetres

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire
Et dans l’ombre qui s’épaissit.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans l’Arbre qui frémit,
Ils sont dans le Bois qui gémit,
Ils sont dans l’Eau qui coule,
Ils sont dans l’Eau qui dort,
Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :
Les Morts ne sont pas morts.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des Ancêtres morts,
Qui ne sont pas partis
Qui ne sont pas sous la Terre
Qui ne sont pas morts.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans le Sein de la Femme,
Ils sont dans l’Enfant qui vagit
Et dans le Tison qui s’enflamme.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans le Feu qui s’éteint,
Ils sont dans les Herbes qui pleurent,
Ils sont dans le Rocher qui geint,
Ils sont dans la Forêt, ils sont dans la Demeure,
Les Morts ne sont pas morts.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres.

Il redit chaque jour le Pacte,
Le grand Pacte qui lie,
Qui lie à la Loi notre Sort,
Aux Actes des Souffles plus forts
Le Sort de nos Morts qui ne sont pas morts,
Le lourd Pacte qui nous lie à la Vie.
La lourde Loi qui nous lie aux Actes
Des Souffles qui se meurent
Dans le lit et sur les rives du Fleuve,
Des Souffles qui se meuvent
Dans le Rocher qui geint et dans l’Herbe qui pleure.
Des Souffles qui demeurent
Dans l’Ombre qui s’éclaire et s’épaissit,
Dans l’Arbre qui frémit, dans le Bois qui gémit
Et dans l’Eau qui coule et dans l’Eau qui dort,
Des Souffles plus forts qui ont pris
Le Souffle des Morts qui ne sont pas morts,
Des Morts qui ne sont pas partis,
Des Morts qui ne sont plus sous la Terre.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres

Posted in prompts

I, myself and me

I like or mostly really love books, men and cooking

Don’t like chocolate

Find it difficult to trust

I believe in Christ

I know everything happens for a reason

I’m not lasy but some days just wanna sit around doing nothing

Watching some romance

Drinking some wine

I appreciate walking and observe the nature

I don’t cry for nothing just when I’m deeply hurt

I love the friends I have

I love my family

I don’t respect the rules

I prefer doing things my way

I hate talking about people and being jealous

I learn every day to appreciate myself more than I ever did

I like small talks, long conversation

Feel sometimes lonely

I make mistakes, learn from it

I’m afraid of being hurt

So I try to keep control on everything

Find peace in prayers or worship songs

Like to listen to love songs most of the time

But some days I stay up and shake that body

Will like to be able to cry when I need it

But it’s like I had no more tears

So whenever I feel sad I take a good warm shower,

Lay on the bed and try to find some peace in the arms of morphee

Some days I will like to have my friends with me

Starring at each other saying nothing

Or laying down admiring some imaginary stars.

Posted in prompts

papa

Je me sens l’âme d un poète  ce soir

et comme tout autre,

il me prend l envie irrésistible d’écrire ,

Mes bouts de doigts fourmillent,

Il faut que je tienne ma plume.

Sur un papier blanc j écris tout d abord des mots dont je ne comprends guère le sens,

Ensuite au fil des phrases, je me rends compte peu a peu de leur signification.

C est peut être un billet d amour ou de reconnaissance,

Toujours est il que ce sont des sentiments couchés sur du papier

Mais envers qui? Je me le demande encore.

Soudainement, je pense a maman,

Ou peut elle être par cette nuit chaude,

Que fait elle?

Pense t elle a moi?

Assurément, l amour d une mère est comme le sable sur la plage, on ne peut le compter, ni le mesurer.

C est décidé, mon billet parlera d elle.

De ma plume majestueuse, je commence le texte que je veux d être un chef d œuvre.

Tout doucement se forment des phrases mais aucune ne parlent d’elle.

Comment est ce possible?

Toutes mes phrases parlent de lui,

De cet homme dont je suis tombée amoureuse dès le premier regard,

Enveloppée dans ses bras,

assez musclé pour me protéger,

tout aussi doux pour que je me sente comme dans un cocon

Le sourire dont il m’a  gratifié était d une telle sincérité,

qu’il restera a jamais gravé dans ma mémoire.

Cet homme je l aime, un peu, beaucoup et surtout je l aimerais pour toujours.

Comment ne pas quand je me rappelle qu’il a toujours été la pour moi,

Quand j ai fais mes premiers pas,

quand j étais triste,

il avait toujours une phrase réconfortante.

Et maintenant il est toujours à mes côtés,

dans le meilleur comme le pire.